Pose toi les bonnes questions…

… avant de te lancer ! On t’encourage même à formaliser tes réponses et à les tester auprès de tes managers.

Pour t’aider, on t’as concocté une check list de questions : ouvre la boîte ci-contre et laisse ton bon sens te guider.

Reviens vers nous si tu te poses d’autres questions, surtout si elles te retiennent d’aller plus loin.

On voudrait comprendre pourquoi et essayer d’y répondre.

Boite à outil

Mémo des bonnes questions

Repère des actions possibles…

De grandes entreprises sont précurseurs dans leurs politiques en faveur des salariés aidants, pas forcément transposables à ton entreprise, on te l’accorde. Si tu ne peux pas t’appuyer sur une DRH et que tu n’as pas la capacité de financer le coût d’une politique généreuse envers les aidants, tu peux néanmoins, à petit pas :

  • communiquer auprès de ton personnel ta volonté de soutenir les salariés aidants
  • valoriser tes managers/collaborateurs en les associant à la recherche et à la mise en œuvre d’actions réalistes et en  leur proposant des formations qui leur donneront l’opportunité d’aller vers de nouvelles formes de management
  • diffuser l’information sur les droits des salariés aidants et les organismes à même de leur apporter de l’aide
  • faire appel à un centre social interentreprises ou à l’organisme de retraite-prévoyance de l’entreprise pour des interventions de sensibilisation auprès des salariés ou te rapprocher de la médecine du travail dans le cadre de la prévention des risques psychosociaux
  • t’appuyer sur les unions patronales et chambres consulaires pour organiser des rencontres entre chefs d’entreprises mobilisés sur ce sujet mais aussi sur ta branche professionnelle pour sensibiliser les entreprises adhérentes et diffuser une information commune à l’ensemble des salariés du secteur, négocier des améliorations de droits pour les salariés (indemnisation de congés, garantie dépendance…) ou des services d’assistance pour leurs proches
  • faire preuve de souplesse dans ton management en valorisant le rôle de tes managers, en ouvrant un espace de dialogue et d’échanges au sein de l’entreprise, en étant à l’écoute des besoins remontés par les salariés aidants et, enfin, en étant ouvert aux aménagements d’horaires

Des accords spécifiques, issus de négociations collectives, peuvent se traduire pour les salariés aidants par :

  • le renforcement des dispositifs de certains congés familiaux
    avec parfois un complément d’indemnisation de la part de l’employeur
  • des aides financières directes
  • l’attribution de journées d’absence supplémentaires
  • le don de jours de repos entre salariés
  • l’amélioration des droits à retraite complémentaire
  • l’accès à un service d’écoute et d’accompagnement social ou juridique, en ligne ou téléphonique, extérieur à l’entreprise