Tu vas trouver ici :

  • un panorama des différents acteurs de l’aide aux aidants
  • une fiche pratique sur les congés spécifiques des salariés aidants
  • une fiche pratique sur les aides financières

Les acteurs de l’aide aux aidants

Comme on te l’a déjà dit, tu peux engager des actions envers tes salariés aidants sans être un expert. On te propose des fiches pratiques pour te mettre un peu à niveau. En te rapprochant de tes salariés aidants, tu découvriras que certains sont encore assez démunis et ont besoin d’informations pour activer les aides auxquelles ils ont droit en dehors de l’entreprise ; d’autres, plus aguerris à leur rôle, les connaissent déjà et peuvent aider les premiers sur le bon usage et le mode d’emploi des différentes parties prenantes.

L’espace que toi, dirigeant, tu donneras à ces échanges est primordial pour faciliter cette recherche de solutions d’aide. A titre individuel, c’est souvent un parcours du combattant parce qu’aucune situation ne ressemble complètement à une autre. Beaucoup d’aidants ne s’en donnent pas le temps ou n’en ont ni l’énergie ni les ressources.

“73% des salariés aidants déclarent ne pas connaître les dispositifs dont ils pourraient bénéficier”

Être aidant et travailler – Enquête Macif – Unaf – auprès de 371 salariés aidants – février/juillet 2015

Bon, c’est ici pour cette petite mise à niveau !

N’hésites pas à mettre ces fiches pratiques à disposition de tes collaborateurs.

Pour en savoir plus sur :

  • Les Maisons Départementales des Personnes HandicapéesMDPH
    • pour les salariés qui accompagnent un proche en situation de handicap
  • Les Centres Locaux d’Information et de CoordinationCLIC
    • pour les salariés qui accompagnent un proche âgé
  • La Retraite complémentaire –  AGIRC – ARRCO
  • Les Centres Communaux d’Action Sociale  – CCAS
  • La Méthode d’Action Intégration AutonomieMAIA
    • pour les salariés qui accompagnent un proche atteint de la maladie d’Alzheimer ou maladies apparentées
  • Le Collectif Inter Associatif des Aidants Familiaux  – CIAAF

Boîte à outil

Les MDPH

Boîte à outil

Les CLIC

Boîte à outil

La retraite complémentaire AGIRC-ARRCO

Boîte à outil

Les CCAS

Boîte à outil

La Méthode d’Action Intégration Autonomie

Boîte à outil

Le CIAAF

Maintenant à toi de compléter pour et avec chaque collaborateur aidant les contacts clés dont il pourra avoir besoin.

Pense à noter sur cette fiche les adresses proches de l’entreprise mais aussi celles proches du lieu de domicile de l’aidant, cela lui sera bien utile…

Cette fiche va s’enrichir au cours du temps et permettre de diffuser des coordonnées actualisées.

Boîte à outil

Fiche contacts

Les congés spécifiques

Il existe trois types de congés spécifiques pour les salariés aidants en fonction de la situation de la personne qu’ils accompagnent :

  • le congé de proche aidant pour un proche dépendant
  • le congé de présence parentale pour un enfant en situation de handicap
  • le congé de solidarité familiale pour un proche en fin de vie

 

Ce sont des congés de plein droit, non rémunérés, sur des périodes bien définies et encadrés par une procédure légale, de la demande initiale à leur éventuel renouvellement.

On te propose une fiche descriptive de ces congés mais aussi du don de jours de repos que les collaborateurs, sous certaines conditions et avec ton accord, peuvent faire aux salariés aidants qui accompagnent un enfant gravement malade de moins de 20 ans.

Boite à outil

Les types de congés

Les aides financières

L’impact financier d’une maladie, d’une situation de handicap ou d’une perte d’autonomie sur la personne aidée (et son proche aidant parfois) est proportionnel à la gravité de la maladie et à sa durée. C’est une des raisons pour laquelle l’aidant qui vit à domicile ou à proximité s’épuise dans de nombreuses tâches (ménage, courses, repas, toilette…) qui pourraient être faites par des aidants professionnels rémunérés.
La recherche d’information sur ces aides et la paperasse afférente pour les obtenir prend du temps et de l’énergie et le salarié aidant renonce souvent à gérer cela en plus de tout le reste.
Pourtant, c’est le meilleur moyen pour l’aidant de :

  • se préserver
  • ne pas être seul
  • mieux concilier rôle d’aidant et vie professionnelle
  • Et même libérer du temps “pour lui”

Il est donc important de l’encourager à mobiliser toutes les aides dont peut bénéficier son proche, ou lui-même en tant qu’aidant, pour les soulager financièrement.

Boite à outil

Les aides financières

Les actions de prévention

Pour développer la qualité de vie et le bien être au travail, des actions de prévention peuvent être menées au bénéfice des salariés, à l’initiative de l’employeur. Ces actions concernent bien évidemment l’ensemble des salariés mais le bénéfice pour les salariés aidants sera d’autant plus important qu’ils sont souvent dans un état d’esprit que l’on peut résumer d’une phrase “je vais tenir le coup, j’ai pas le choix”…

L’un des risques qui guette l’aidant, c’est l’épuisement, surtout pour ceux qui accompagnent un proche sur la durée. Mais, on l’a souligné, l’aidant a tendance à s’oublier pour ne voir que l’intérêt et le confort de son proche. Le risque de “burn out” de l’aidant est mieux connu aujourd’hui et les caisses de retraite mais aussi certaines mutuelles proposent des actions de prévention. On t’encourage vraiment à contacter le référent action sociale de la caisse de retraite à laquelle tes salariés sont affiliées pour en savoir plus sur les dispositifs possibles dans le cadre de la qualité de vie au travail.

“Une entreprise qui a des salariés cotise à une caisse de retraite complémentaire AGIRC- ARRCO. Dans ce cadre-là, un service action sociale  accompagne les situations individuelles d’actifs et de retraités aidants et des projets collectifs en entreprise. L’accompagnement des aidants familiaux est un des 4 sujets majeurs de l’AGIRC-ARRCO. Un dirigeant peut proposer à son collaborateur un bilan santé à partir de 50 ans et, si ce dernier est un aidant, un bilan spécifique pour identifier le risque d’épuisement et le conseiller  pour mieux prendre mieux soin de lui.”

Corinne Grimaud, Responsable action sociale, AG2R La Mondiale

Pense à contacter ton correspondant retraite pour connaître les coordonnées du référent action sociale en charge du bilan santé, du soutien psychologique et de l’aide au répit.